Réactions des Lecteurs de Sud ouest

Publié le par palcf

Reactions des lecteurs de Sud ouest du 13 Aout sur "La nuit des poubelles des riches"
Poupoute Poupoute

le 14/08/2009 à 01h26

Depuis deux ou trois saisons, le Cap-Ferret subit une pression médiatique destinée à le transformer en un «Pôle d'attraction touristique».
Sous l'influence, vraisemblablement, d'un groupe de commerçants avisés et, peut-être, de quelques investisseurs, une campagne, bien menée, tend à faire croire que l'on a là un des lieux de prédilection de la jet-set et du bling-bling. Il s'agit d'attirer, en masse, des «gens comme vous et moi» en suggérant qu'on y croise des «people» à chaque détour de chemin. Le but, en somme, est de reproduire, à plus modeste échelle, ce qui assure la fréquentation estivale de Saint-Trop.
Il est regrettable qu'un journal que l'on achète pour le sérieux de son information se prête, cette année beaucoup plus que les précédentes, à cette déformation de la réalité. Les articles qui se multiplient depuis juillet, plutôt anodins jusqu'à présent, prêtaient surtout à sourire. Celui sur les poubelles est une offense faite à tous les ferret-capiens.
Quelques vérités simples :
- Chaque résident, permanent ou saisonnier, contribue par le biais de la taxe d'habitation que tous acquittent, au financement du service d'enlèvement des ordures ménagères,
- Chaque logement, qu'il soit celui d'une personne modeste ou celui d'une personne plus favorisée, a le droit de bénéficier du même service d'enlèvement,
- Ce ne sont pas les particuliers qui déterminent les horaires d'enlèvement des ordures ménagères mais le service gestionnaire,
- Si le ramassage s'effectue de nuit ce n'est pas pour «complaire aux riches» mais, disent les responsables, parce que c'est le seul moment permettant la circulation des bennes. Pendant la journée les routes sont trop encombrées car l'essentiel de la fréquentation des plages est le fait de personnes venant, à la journée ou pour quelques jours, en voiture. C'est à dire de bordelais, de girondins ou de vacanciers tout à fait «moyens» quant à leur standard de vie.
- Les résidents, dans leur grande majorité, dorment lorsque passent les bennes et s'ils sont reconnaissant aux employés du travail effectué, ils se passeraient volontiers d'être réveillés en pleine nuit par le bruit qu'occasionne ce travail nécessaire,
- Il est vraisemblable qu'une étude sérieuse montrerait que, dans le contexte d'une fréquentation avec des pics importants, le tri sélectif est contre-productif même pour la préservation de l'environnement. Cependant les résidents font, au Cap Ferret comme ailleurs, ce que tout le monde fait pour obéir aux consignes de tri sélectif.
- Seulement, quand les poubelles sont pleines, elles sont pleines, tout se mélange et tout est mélangé. L'insuffisance du ramassage en période de haute fréquentation est un problème particulièrement aigu au Cap Ferret, Cela n'est pas du aux habitants mais à la géographie.

Si vous voulez bien réfléchir à ces quelques considérations, vous comprendrez ce que l'ironie démagogique de l'article a de désobligeant pour la quasi-totalité des habitants du Cap-Ferret et combien quelques phrases d'excuses seraient souhaitables.
 
Charles Charles

le 13/08/2009 à 13h58

que sont devenu les soit disant baraques de pecheur DES CABANNES EN BOIS RAS le BOLl d'entendre que les gens du cap sont des riches il faudrait changer le disque c'est pas parceque la 6 et ce mr Barterotte qui c'est aproprié le domaine maritime et le considere comme sa proprieté QUE SONT LES LOIS POUR CE MONSIEUR BIEN SUR AVEC LA BIENVEILLANCE DES AFFAIRE MARITIMES ET DU PREFET ON NE PRETE QU'AUX RICHES et samarceli et consort font ce genre de propagande bien sur a leur avantage en esperant que les petites gens vont leur laisser la place la france d'EN BAS n'aurais plus sa place au" FERRET "comme ils disent c'est bien domage pour ces messieurs que le ferret ne soit pas en CORSE je pense qu'ils se feraient beucoup plus discret ........
 

Commenter cet article