Vu dans la presse

Publié le par palcf

LÈGE-CAP-FERRET.

Un cadre de vie à préserver

Michel Sammarcelli a annoncé le lancement d'une opération afin de donner un pin à chaque enfant. (photo archives « sud ouest »)
Michel Sammarcelli a annoncé le lancement d'une opération afin de donner un pin à chaque enfant. (photo archives « sud ouest »)

Beaucoup, beaucoup de monde, mercredi, en fin d'après-midi dans la salle de la Forestière au Cap- Ferret.

À l'invitation de Jean Mazodier, président de l'Association de protection et aménagement de Lège-Cap-Ferret, de nombreux Ferretcapiens avaient répondu présent, de même que les invités, à commencer par Michel Sammarcelli, maire de la commune, Bruno Lafon, président de la Coban, François Bonnet, directeur Landes et Gironde de l'Office national des forêts (ONF), Olivier Laban, président des ostréiculteurs, mais aussi des présidents d'associations amies, protectrices de l'environnement...

Sur tous les fronts

L'occasion pour le président de rappeler tout le travail de l'association au cours de l'année.

On sait que Jean Mazodier se bat depuis toujours pour le respect de l'esprit ferretcapien d'une part, des enjeux écologiques du bassin d'Arcachon d'autre part. Et l'association ne faiblit pas dans sa volonté de conserver à la presqu'île son âme, au-delà de l'image « people » trop souvent véhiculée. Il l'a redit mercredi, avec force.

Une activité qui ne faiblit pas non plus, l'association participant à l'élaboration du Plan local d'urbanisme (le nouveau PLU est prévu pour le printemps), du Programme d'aménagement de développement durable (Padd), suivi des permis de construire, Schéma de cohérence territoriale (Scot), patrimoine, etc.

« Il faut replanter »

Au cours des débats, très denses, plusieurs sujets ont été évoqués. Olivier Laban est intervenu, expliquant une nouvelle fois les « inconséquences du test souris », mais aussi répondant aux questions sur l'occupation du Banc d'Arguin ou le nettoyage des parcs ostréicoles.

Mais c'est certainement la forêt, et les conséquences de la tempête Klaus qui ont été au centre des discussions. Faut-il continuer le déboisement pour protéger les biens et les personnes lors des tempêtes à venir ? Telle était la question.

François Bonnet a longuement évoqué les problématiques de la forêt ferretcapienne, du reboisement, Michel Sammarcelli se félicitant de la volonté de collaboration de l'ONF.

Mais tous l'ont dit et redit, Michel Sammarcelli le lançant : « Il faut reboiser. Lège-Cap-Ferret est une ville sous la forêt, mais le littoral se déplume. Nous allons lancer une opération afin de donner un pin à chaque enfant. Nous devons replanter tous ensemble. »

Auteur : Chantal Roman
SUD OUEST 14 Aout 2009

Commenter cet article